Les matériaux

Les Trois classiques immuables de la mosaïque

Aujourd'hui, tous types de matériaux sont employés pour la création de mosaïques : carrelage, vaisselle, métaux, bois, plastique ... et même plumes, tissu, carton et papier... Tout peut être employé ! Tout peut être imaginé, les champs du possible sont illimités !

Cependant, trois "immuables" permettent toutes les applications artistiques et techniques (pariétales, fonds de bassin, tableaux, volumes ...) et entrent dans la composition de mosaïques Haut de Gamme.

La variété et la richesse de leurs textures et couleurs permettent la création de mosaïques de tous styles.

Utilisés depuis toujours, ces matériaux constituent encore aujourd'hui le socle de la mosaïque contemporaine.

Mosaïc Concept, Atelier de mosaïque : echantillons de marbres et granits
Échantillons de roches ornementales
Mosaïc Concept, atelier de mosaïque : échantillons d'émaux et ors de Venise
Échantillons d'émaux et ors de Venise
Mosaïc Concept, atelier de mosaïque : échantillons de pâtes de verre
Échantillons de pâtes de verre

Les roches ornementales et la mosaïque

En provenance du monde entier, marbres, travertins, granits, onyx , pierres marbrières etc... composent la gamme des roches dites ornementales.

 Leur abondance sur tous les continents terrestres, la qualité de leurs propriétés physiques et leur beauté sont à l'origine de leur succès depuis l'antiquité.

Romains et Grecs avaient bien intégré les qualités pratiques et esthétiques des roches ornementales et, en les utilisant massivement dans tout le bassin méditerranéen, ont signé l'essor de la mosaïque.

A l'antiquité, l'on marche et l'on vit avec la mosaïque que l'on admire, qui protège sols et murs et se lave facilement, résiste aux intempéries et au temps qui passe, en intérieur comme en extérieur.

La mosaïque entre dans la vie quotidienne de l'élite de nos civilisations antiques et dans l'histoire de l'art qu'elle traverse encore aujourd'hui.

Les roches ornementales conservent ainsi, une place de premier ordre dans la création de mosaïques contemporaines.

Les émaux et les ors de Venise

Au 19ème siècle Angelo Orsoni relance à Venise la fabrication des émaux (smalti en italien) et des ors en remettant en route le plus vieux four artisanal existant que la Société Orsoni utilise encore aujourd’hui.

Il signe ainsi la renaissance de la mosaïque byzantine avec la relance de ces deux matériaux prestigieux composés de sable de Fontainebleau recherché pour la pureté de sa silice.

Les émaux et ors de Venise (à ne pas confondre avec le verre de Murano) aux textures, couleurs inaltérables sont encore particulièrement prisés des mosaïstes contemporains.

De qualité mondialement reconnue, ces matériaux sont également privilégiés pour la restauration et la construction des monuments et chantiers les plus prestigieux, comme par exemple la Basilique San Marco à Venise et la Cathédrale de La Sagrada Familia à Barcelone ...

Les pâtes de verre artisanales

Les pâtes de verre artisanales Albertini sont fabriquées en France depuis 1925 avec, comme pour les émaux et ors de Venise, du sable de Fontainebleau.

Leur texture reflète la lumière de manière exceptionnelle et elles sont donc particulièrement conseillées pour le recouvrement de fonds de bassin, piscines et salles d'eau.

Elles entrent également dans la composition de nombreuses mosaïques (tableaux, mosaïques monumentales...) et sont très recherchées par les mosaïstes contemporains.

L'entreprise familiale et artisanale Albertini située en île de France décline également ces pâtes de verre dans de grandes épaisseurs.

Atelier de mosaïque Mosaïc Concept : attribution du Logo charte qualité : confiance accueil Conseil de la Chambre des métiers et de l'artisanat 92mosaïste artisan d'art